dessins © DGAN
Visiteur Anonyme 
Accueil
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
 - 
Les galeries
Cartes et analyses
 - 
Statut des espèces à Genève
 - 
Cartes de présence
 - 
Listes communales
  Quelques cartes...
  Statistiques
L'association
 - 
Présentation
 - 
Statuts de l'association Faune Genève
 - 
Réunions, procès verbaux et ordres du jour
 - 
Rapports d'activités
 - 
Budgets
 - 
Adhésion / Contact
Groupes Faunistiques
 - 
Mammifères
 - 
Chauves-souris (Mammifères)
 - 
Reptiles
 - 
Amphibiens
 - 
Odonates
 - 
Papillons de jour
 - 
Papillons de nuit
 - 
Orthoptères
 - 
Hyménoptères
 - 
Mantes
 - 
Cigales
 - 
Coléoptères
 - 
Névroptères
 - 
Araignées
 - 
Poissons
 - 
Ecrevisses
 - 
Gastéropodes et Bivalves
 - 
Punaises
 - 
Mécoptères
 - 
Mouches Syrphidae (Diptères)
Espace médias
 - 
L'actualité de la Faune genevoise dans les médias
Mode d'emploi
 - 
Conditions d'utilisations de Faune Genève
 - 
Prise en main de l'outil
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
 - 
Droits d'accès des utilisateurs
 - 
Espèces à publication limitée
 - 
Calcul de coordonnées
 - 
Code de conduite
  Aide
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
Névroptères

Névroptères 

Référent(s) :

Cyril Schönbächler - troglodyte@bluewin.ch

Mickaël Blanc - m666ick@aol.com

 

Ascalaphe soufré - photo Bastien Guibert

Fourmilion Parisien - photo Tommy Andriollo 

 

Les Névroptères forment l’un des groupes les moins diversifiés et les plus primitifs d’insectes holométaboles (développement avec chrysalide). Ce sont les fourmilions, ascalaphes et autres chrysopes. Ils sont aussi probablement l’un des ordres d’insectes les moins connus du canton. On ne connait que 34 espèces pour l’instant.

 

Les Névroptères sont, au moins à l'état larvaire, toujours carnassiers. les larves vivent souvent dans l'eau, les adultes sont essentiellement aériens. Les larves sont des prédateurs spécialistes des pucerons et autres insectes peu mobiles tels que les acariens, les cochenilles, les chenilles ou  autres larves d’insectes. Suivant les espèces, l’adulte est soit consommateur de nectar et de pollen, soit prédateur comme la larve. Certaines espèces vivent près de l'eau, d'autres seulement dans les arbres mais on les retrouve dans tous les types d'habitats (arbres, arbustes, strate herbacée, bâtiments, rivières...) et tous types de milieux naturels ou non.

 

Les névroptères jouent donc un rôle important dans notre environnement  en tant que prédateurs généralistes polyphages et pollinisateurs, d’où l’intérêt porté parfois sur eux. En effet,  certaines espèces peuvent être utilisées en lutte biologique pour protéger les cultures.

 

Ils sont également  d’excellents descripteurs du bon fonctionnement des écosystèmes, des corridors biologiques et ils valorisent le rôle des espaces naturels comme réservoir de biodiversité dans des environnements agricoles très dégradés. L’utilisation de produits phytosanitaires a un effet néfaste sur les populations de névroptères.

 

Pour plus d’informations :

 

Ouvrages de références

 

- Aspöck, H.; Aspöck, U.; Hölzel, H. 1980. Die Neuropteren Europas. 2 vols. Goecke and Evers, Krefeld, West Germany. 495 and 355 pp. Figures.

 

- Aspöck, H.; Aspöck, U.; Hölzel, H. 2001 : Kommentierter Katalog der Neuropterida (Insecta: Raphidioptera, Megaloptera, Neuroptera) der Westpaläarktis. Denisia 2 : 1-606.

 

- Atlas des Névroptères de France, Belgique, Suisse. Berland Lucien. Mégaloptères, Raphidioptères, Névroptères planipennes, Mécoptères, Trichoptères - 159 p. Editions N. Boubée , Nouvel Atlas d'Entomologie n° 5, 1962.

 

- Atlas des névroptères de France et d’Europe - Nouvelle édition revue et augmentée, Boubée, Paris : 190 p. Séméria Y. et Berland L., 1988.

 

Liens internet 

 

 

https://www.ville-ge.ch/mhng/dpt_arto.php

 

http://swiss-insecte.xooit.com/f54-Nevropteres.htm

 

www.lacewing.tamu.edu

 

www.lacewings.myspecies.info

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018